Kids


Adultes


Mon parcours


Infos


Ma peinture

Joëlle Kem Lika
Mon parcours
 

 

Mon chemin a commencé vers 17 ans.
La découverte de la philosophie indienne et le bouddhisme m’ont donné une direction. Cela m’a certainement influencée tout au long de ma démarche psy.

J’ai intégré la notion de «changement», d’évolution personnelle, au travers de la connaissance de Soi.
J’ai compris que c’était un travail personnel en profondeur, incontournable.

A 21 ans, je me suis formée à la sophrologie pendant deux ans avec François Gay, lui-même formé par le Professeur Caycedo, le créateur de la sophrologie.
Formation reconnue par le Docteur Jacques Donnars.

La plupart des personnes connaissent bien la relaxation «statique», c’est-à-dire allongée avec travail d’imagerie et pensée positive; mais il existe aussi la relaxation «dynamique» du 1er, 2ème et 3ème degré : un travail debout jusqu’à une préparation à la méditation, très efficace et que j’utilise pour moi-même depuis 30 ans.

A l’issue de cette formation, j’ai compris que je ne pouvais pas faire l’économie d’une psychothérapie et d’études universitaires en psychopathologie, que j’ai faites à l’Université de Paris VIII.
J’ai choisi Paris VIII, parce que c’était la faculté de Jacques Lacan et que le Département des Sciences de l’Education était très riche (à l’époque) des nouvelles techniques et théories de psychothérapie : Bio-énergie, Gestalt et Analyse Transactionnelle venant des USA.

Je voulais être une bonne sophrologue et je suis rentrée, par passion de ce que je découvrais en psy, de plus en plus, dans le monde de l’étude de la Psychologie.

Mon sujet de thèse : «la femme boulimique- anorexique et son enfant intérieur» pour lequel j’ai travaillé une année avec le Professeur Aimez dirigeant le service de nutrition de l’Hôtel Dieu à Paris. C’est ce Professeur qui a le premier parlé des «boulimiques vomisseuses» et a osé publier un questionnaire dans des revues féminines que nous avons étudié.

Parallèlement, j’ai découvert la danse africaine... un pur bonheur !
et une conscience du corps... du schéma corporel dans le rythme des percussions...
onze années au centre Américain boulevard Raspail à Paris...
Je suis sûre que la danse africaine a favorisé ma conscience du corps et m’a permis de retrouver le plaisir de vivre.

J’ai choisi, en thérapie, l’Analyse Transactionnelle...
cinq années en séances individuelles et en séances de groupe avec un psychothérapeute, plus la formation théorique avec Isabelle Crespelle à l’Université de Paris VIII.

Je suis allée encore plus loin : huit années de psychanalyse, plus des séminaires d’analyse de rêves hebdomadaires avec un psychanalyste Jungien.

Et puis, j’ai eu envie de devenir thérapeute, envie de travailler avec une femme, cinq années avec une Somato-Analyste, une vraie révélation, le corps et la psy !!

Deux séances de groupe hebdomadaires en psycho émotionnel, séances individuelles hebdomadaires, plus un WE mensuel.

Dernière étape très jouissive : la P.N.L (programmation neuro-linguistique).
Le plaisir à nouveau de découvrir, d’apprendre des techniques,
une manière de travailler très pragmatique, deux ans de formation auprès d’un thérapeute américain.

Je vous raconte tout cela pour vous dire que je ne crois pas à une seule théorie, ou à une seule technique :

la psy sans l’émotionnel et le travail du corps,
le travail de relaxation sans liens et analyse,
la méditation sans thérapie,
ne sont que des avancées partielles, morcelées.
Il nous faut un jour rassembler...
nous rassembler...
Notre corps et notre Pulsion de Vie.

J’ai fait 15 ans de travail personnel avec 5 thérapeutes.
J’ai 25 ans d’expérience de psychothérapeute et de sophrologue. Et mon travail sur moi-même continue au quotidien.

Tout ce chemin m’a redonné une force,
une pulsion de vie,
et m’a donné envie de transmettre, d’aider.

J’ai passé ma vie et ma carrière de psy à réveiller, dans chaque adulte, une pulsion de vie, une partie créatrice et libre, qui sommeille, bien souvent, au fond de notre être... pour plusieurs raisons.

Ce sont nos émotions qui nous rendent vivants, qui nous donnent la force d’avancer, et notre joie de vivre propulse tout cela.
Je me suis appliquée à moi-même toutes mes convictions profondes,
et voilà... à 60 ans, j’ai réalisé concrètement le plus fondamental de mes rêves,
vivre à l'écoute de mon SOI, ma Pulsion de Vie, tous les jours, en permanence. Le résultat d'un travail sur moi-même de plus de 35 ans, des décennies pour y arriver, et je suis en paix aujourd'hui...

J’ai traversé, en cinquante années, pas mal de choses... d’événements... plus ou moins dramatiques... comme tout cinquantenaire...
Grâce à cet axe intérieur, au sens que j’ai donné à ma vie, je continue mon chemin... en respectant mes valeurs et mes convictions profondes...

En août 2009, j'ai arrêté totalement mon activité de psychothérapeute et sophrologue, pour me consacrer uniquement à la peinture, et laisser libre cours à ma créativité…
dans le domaine des CDs, également…
J'aime peindre, comme écrire les textes de mes CDs, vivre ces moments de poésie, dans des cadres agréables que j'ai créés…

J'ai ouvert une galerie à Paris, en mars 2010, troisième point de vente de mes œuvres.

Je navigue entre la campagne, le bord de l'océan et la capitale…
un vrai bonheur quotidien…

Mes lieux permettent de nous rencontrer, de prendre le temps d'écouter les CDs…

Joëlle Kem Lika - portrait